Partagez ce contenu

Le magazine particuliers

L’assurance emprunteur : on vous dit tout !

Vous empruntez pour acheter un bien immobilier ? Vous allez vous intéresser bien sûr aux conditions du crédit, mais n’oubliez pas aussi de bien étudier votre assurance emprunteur, car elle vous protège, vous et votre famille, en cas de maladie, d’accident, d’invalidité ou de décès. On fait le tour de la question !

Imprimer cet article

L’assurance emprunteur, un rôle protecteur

Le rôle d’une assurance crédit immobilier est incontournable pour sécuriser votre projet immobilier, et ce de deux manières :

En cas de décès ou de perte complète et définitive d’autonomie, l’assurance rembourse le prêt.

En cas de maladie ou d’accident conduisant à une invalidité, l’assurance emprunteur prend le relais à votre place en remboursant vos mensualités de crédit. Vous préservez ou protégez ainsi votre projet immobilier même en cas de coup dur.

L’assurance emprunteur est donc une vraie sécurité financière, indispensable à la protection de votre foyer et à la bonne poursuite de votre projet d’achat immobilier !

Comment marche l’assurance crédit ? La règle des 100 %

Quel que soit le montant du prêt, sa durée et le nombre de co-emprunteurs éventuels, votre assurance emprunteur doit toujours couvrir au minimum 100 % du financement concerné.

Ainsi, si vous achetez seul, votre couverture est automatiquement de 100%. Cela veut dire qu’à votre décès l’assureur rembourse la banque : le logement est intégralement payé et votre famille n’a pas à prendre le relais des remboursements.

Si vous achetez à deux, le prêt doit, là encore, être garanti à 100 % minimum. Plusieurs cas de figure se présentent alors :

  • Chacun peut être couvert à un certain pourcentage (on appelle cela la « quotité »), de manière à arriver à 100 %. Exemple : Monsieur à 50 %, Madame à 50 %.
    Concrètement, cela veut dire qui si l’un des deux décède, l’assurance crédit rembourse 50 % de ce qui reste à payer. Le conjoint survivant n’a plus que la moitié du montant du prêt restant dû à rembourser.
  • Si chaque emprunteur est couvert pour la totalité : Monsieur à 100 %, Madame à 100 %, cela veut dire que si l’un des deux décède, le prêt est intégralement remboursé par l’assurance ! Le conjoint co-emprunteur n’a plus rien à payer. C’est donc très sécurisant pour le budget de la famille, dans un moment difficile pour elle.

Le choix de la couverture de chaque emprunteur est donc à bien réfléchir, avec l’aide de votre banquier, en fonction de votre projet et de votre situation familiale.

Pour bien comprendre le principe des 100% et mettre en place votre couverture assurance emprunteur, découvrez notre vidéo.

Coût de l’assurance emprunteur : il n’y a pas que le prix qui compte !

Le tarif de l’assurance emprunteur qui vous est proposé dépend :

  • De votre projet d’achat immobilier (montant emprunté, durée du prêt…),
  • De votre état de santé, de votre âge, de votre situation familiale et de vos modes de vie : pour fixer leurs tarifs, les assureurs se basent sur des questionnaires de santé qu’ils peuvent vous demander de compléter par différents examens médicaux.

Attention, une déclaration mensongère peut entraîner la résiliation de l’assurance de prêt, et rendre caduque la prise en charge de l’assureur en cas de problème qui aurait été normalement couvert !

Assurances emprunteur : des garanties semblables, mais des niveaux de garantie différents !

Il est possible de souscrire une assurance emprunteur auprès de la banque-assurance qui vous accorde le crédit, ou chez un autre assureur. Prendre l’assurance proposée par la banque présente ainsi de nombreux avantages.

Dans tous les cas, c’est l’établissement prêteur qui fixe les garanties qu’il demande et qui devront figurer dans l’assurance emprunteur. Toutes les assurances proposent à peu près les mêmes garanties pour couvrir les aléas de la vie (décès, maladie, accident, perte d’autonomie…).

Ce sont en fait les niveaux de ces garanties qui changent d’un assureur à l’autre (l’un peut mieux couvrir l’invalidité liée à des troubles du dos mais moins bien l’invalidité consécutive à la dépression…). Ce sont donc ces niveaux qu’il faut regarder attentivement pour choisir l’assurance emprunteur la plus adaptée à votre projet et à votre situation personnelle.

Bon à savoir

Au moment de la souscription d’un prêt immobilier, il est nécessaire d’être couvert par une assurance emprunteur, même si aujourd’hui ou dans un passé proche vous avez subi une longue maladie. Reportez vous dans ce cas à la convention AERAS.

En conclusion, l’assurance emprunteur est une garantie de très long terme, qui vous protégera sur toute la durée de votre emprunt, soit 10, 15, 20 ans, voire davantage ! Le prix de l’assurance emprunteur n’est donc pas le seul critère à regarder quand vous comparez :

  • Soyez vigilant sur la couverture proposée, qui peut comprendre de nombreuses exclusions de garanties : sports extrêmes, dépression, conditions d’hospitalisation…
  • Comparez les niveaux de prise en charge pour chaque situation : pourcentage de prise en charge, franchises éventuelles…
  • Enfin vérifiez si la cotisation est susceptible d’évoluer en cours de prêt, en cas de changement de mode de vie qu’il vous faudrait impérativement déclarer à l’assureur.

Votre conseiller bancaire est là pour vous aider à bien comparer, et bien choisir, en fonction de votre situation propre, afin de sécuriser au mieux votre achat immobilier, dans la durée !

© Uni-éditions – décembre 2017

Imprimer cet article